Logo Portugal21.tv
Inscription Newsletter Portugal21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

Le Pays est passé de la vingt-septième à la première place. Avec la Suède et le Canada, le Portugal se retrouve en tête du classement du site Spartacus des pays les plus accueillants pour la communauté LGBT, publié le 26 février dernier. Au total, quatorze critères dont le mariage, les lois anti-discrimination et les droits civils, classés en trois catégories - les droits acquis, les discriminations et les restrictions aux droits individuels – ont permis de déterminer les pays plus ou moins LGBT-friendly à travers le monde. Pour se faire, le site se base sur les informations de l'organisation de défense des Droits de l'Homme “Human Rights Watch”, de l'ONU et de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). D'après Spartacus, la place du Portugal sur le podium est dû à des avancées légales d'ampleur concernant les personnes trans et intersexes, ainsi que des campagnes visant à lutter contre les crimes homophobes et de haine. Loin derrière, la France passe de la sixième place en 2018 à la dix-septième en 2019 dans le classement. En cause : les agressions homophobes et le report de la révision des lois de bioéthique, concernant notamment la PMA pour toutes.

Contenu de la vidéo : Le Pays est passé de la vingt-septième à la première place. Avec la Suède et le Canada, le Portugal se retrouve en tête du classement du site Spartacus des pays les plus accueillants pour la communauté LGBT, publié le 26 février dernier. Au total, quatorze critères dont le mariage, les lois anti-discrimination et les droits civils, classés en trois catégories - les droits acquis, les discriminations et les restrictions aux droits individuels – ont permis de déterminer les pays plus ou moins LGBT-friendly à travers le monde. Pour se faire, le site se base sur les informations de l'organisation de défense des Droits de l'Homme “Human Rights Watch”, de l'ONU et de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). D'après Spartacus, la place du Portugal sur le podium est dû à des avancées légales d'ampleur concernant les personnes trans et intersexes, ainsi que des campagnes visant à lutter contre les crimes homophobes et de haine.
Loin derrière, la France passe de la sixième place en 2018 à la dix-septième en 2019 dans le classement. En cause : les agressions homophobes et le report de la révision des lois de bioéthique, concernant notamment la PMA pour toutes.

Mots clés liés : Portugal, France, homophobie, LGBT-friendly, Spartacus, Human Rights Watch, ONU, OSCE, crimes, transgenres, PMA, bioéthique

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Portugal21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Portugal21.tv